Brest // Rue de Penfeld \\

Accueil > Territoire > Points de vues > Conseil de CUB du 11/10/02

On a reçu du courrier

Conseil de CUB du 11/10/02

dimanche 24 novembre 2002, par Rue de Penfeld

Intervention de Jean Guéguéniat pour le groupe Frankiz Breiz

Monsieur le Président,
Vous avez, dans votre propos introductif, évoqué la question de la Penfeld et indiqué l’état des discusssions- on n’ose pas dire négociations- avec les services de l’Etat. Frankiz Breiz a fait depuis des années de l’ouverture de la Penfeld un point fort de ses interventions et de ses prises de positions publiques.

Ce dossier est manifestement l’un des plus importants pour notre agglomération, avec celui du tramway, et le mener à bien demandera sûrement-comme pour le tramway-une durée plus grande que celle du mandat actuel. Il n’est pas courant qu’une ville puisse ainsi disposer, dans son centre, d’un tel espace et il pourrait s’agir d’une opportunité exceptionnelle, historique, pour remodeler le coeur de la ville.

Une des difficultés, sans parler des aspects financiers qui risquent d’être d’autant plus pénalisants que les financements publics pour la réhabilitation des espaces abandonnés par l’armée sont désormais hypothétiques, tient au calendrier de la libération des espaces, qui se fera de manières échelonnées, les besoins de la DCN et de la Marine étant présentés comme étant prioritaires par rapport à ceux de la Communauté Urbaine.

Je pense qu’il va falloir résister à certaines tendances naturelles, déjà perceptibles dans l’exemple du "Port du Château", qui vont consister à imaginer des projets partiels, à mesure que s’offriront les opportunités spatiales, économiques et financières. Et ceci au détriment d’un véritable projet urbain qui ne peut se décliner qu’avec une vue d’ensemble. Une vue que nous n’avons pas encore.

De plus, un tel projet devrait, à l’évidence, être l’objet d’un véritable débat associant les élus, à qui reviendra forcément l’aspect décisionnel, et aussi les différentes composantes économiques, culturelles, universitaires...qui fondent la vie sociale.

Pour aborder ce débat, nous avons fait une proposition que nous renouvelons aujourd’hui. Elle consiste à imaginer un concours, ouvert au niveau européen à de jeunes équipes d’architectes et d’urbanistes, qui pourraient être choisies après un appel d’offre. Les propositions qui en sortiraient auraient plusieurs mérites. Celui de l’imagination, et certains travaux de fin d’étude montrent que, sur le sujet, elle ne manque pas. Celui de donner une vue d’ensemble, urbaine, capable de permettre des anticipations et de s’inscrire dans ce lieu nouveau entre des quartiers géographiquement proches mais actuellement séparés par l’emprise militaire. Celui enfin, de se donner le temps de la réflexion par opposition à une pratique d’opportunités.

En tous cas, nous sommes heureux de voir qu’une idée qui relevait il y a quelques années encore de l’utopie, entre dans une phase de concrétisation réelle.

Pour Frankiz Breiz,
Jean Guéguéniat
15 Octobre 2002

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?