Brest // Rue de Penfeld \\

Accueil > Territoire > A deux pas de la ville ...

Suite àla brève ,

A deux pas de la ville ...

En réponse au témoignage de M Le Guillou

mercredi 13 août 2003, par Rue de Penfeld

Témoignage : oui, on s’y est baignés dans la Penfeld...

Jeudi 7 ao�t 2003, 16h03 /Henri Le Guillou écrivait :

Bonjour .

Mon âge : 81 ans .

Durant mon enfance , j’ai vécu rue Latouche-Tr�ville , dans le quartier de l’ Harteloire , numéro
21 , àBrest.

Librement , en bandes d’ amis , ou parfois sous la surveillance de jeunes s�minaristes ou
pr�tres du Patronage Saint Louis , de la rue Lannouron ( au 19 semble me rappeler un reste d’
une chanson de l’ �poque �) , nous allions nous �battre dans les douves du Bouguen ou sur
les rives de la Penfeld . Nous connaissions bien ces lieux .

Il nous arrivait m�me parfois d’�chapper � la surveillance de nos responsables du patronage
pour nous baigner dans la Penfeld l� o� il nous plaisait d’ y �tre , et assez souvent vers
Villeneuve . Notre plaisir �tait d’ autant plus grand que la mar�e s’approchait de son maximum
.

Nous nous nous y promenions aussi en familles , mais moins souvent .

Au printemps , notre joie �tait grande de cueillir des primev�res que nous appelions "
bouquets de lait " , que nous ramenions � la maison . Il nous arrivait m�me d’ en manger
quelques fleurs �.Mais �gare �nous disait-on , � D�fense de toucher aux digitales � , si
belles sur ces rives .

Pas tr�s loin de la Buanderie de la Marine se trouvait une esp�ce de hangar vers lequel nous
nous dirigions � chaque exp�dition dans ce site . A tour de r�le , nous appliquions un �il au
trou de la serrure de sa porte pour voir et revoir les dorures �.. mais de quoi donc ? �� ? du
Canot de l’ Empereur ?� bien s�r ! .

H�las , pendant beaucoup d’ann�es , ce dernier fut enferm� en cet endroit , � l’ abri des regards .
Je pense qu’ il se trouve encore , pr�sentement , au Mus�e de la Marine � Paris �.

Pour les guinguettes desquelles vous fa�tes allusion , je n’en vois pas une dans les parages .
Entre le hameau de Penfeld et l’ Arsenal ne se promenait gu�re de monde . Certains jours les
chemins �taient pratiquement d�serts ; � certaines heures parcourus peut-�tre par quelques
marins en service ? . Je revois tr�s bien la buanderie de la marine .

Non loin du d�but de l’Arsenal , il y avait bien une maison vers laquelle nous arrivions par un
chemin descendant apr�s �tre pass�s auparavant par le Bouguen , passant par la porte "
Castelnau " , sous les remparts . A-elle pu servir de guinguette durant une p�riode ? .

Je n’ en ai aucun souvenir , mais je crois qu’elle � pu servir de ?caf�-bar ? � une �poque que je n’ai
pas connue . Par contre , je me souviens qu’au moment o� les fraises m�rissaient , avec forces
pr�cautions , nous nous introduisions dans le jardin situ� derri�re cette maison , pour y go�ter
, le plus vite possible pour ne pas �tre d�couverts , quelques uns de ces d�licieux fruits .

En septembre 1939 , des troupes anglaises furent d�barqu�es � Brest ; il fallut bien leur trouver
un lieu de stationnement ! . �et nous les v�mes s’ installer dans les douves du Bouguen , et
monter leurs tentes . Alors , � Brest , chacun s’exer�ait � baragouiner quelques mots d’ Anglais .

Je ne sais pas combien de temps ils �lurent ainsi domicile , car moi-m�me ? Enfant de Troupe
 ? alors en permission scolaire , je fus pri� de me pr�senter � Saumur � l’ Ecole de Cavalerie
�.attendant qu’un jour j’ atteigne mes 18 printemps pour m’ engager dans l’ Arm�e .

Durant le temps o� stationn�rent les troupes anglaises , puis plus tard , quand les Allemands
occup�rent la France , a-t-on vu fleurir des guinguettes sur les rives de la Penfeld �. Je l’
ignore ; je ne revis ces rivages que quelques ann�es apr�s la fin de la guerre �.toujours sans
guinguettes �.. Et je peux affirmer qu’ il n’y en eut pas auparavant .

Avec mes salutations .

De : leguillouh@wanadoo.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?