Brest // Rue de Penfeld \\

Accueil > Mobilisation > Dessine-moi une Penfeld civile...

Dessine-moi une Penfeld civile...

« Rue de Penfeld » lance le débat d’idée sur Internet

mardi 19 mars 2002

Article publié dans Ouest-France image 71 x 28 le samedi 16 mars 2002

Rue de Penfeld milite depuis 1992 pour qu’une partie des rives de la Penfeld soit rendue à la vie civile. Le projet a été qualifié de « majeur » par le conseil de développement de la CUB. L’asso lance un forum sur Internet

« On approche du moment où le rêve devient réalité. Encore faut-il que la concrétisation du projet soit partagée par la population. » La Penfeld rendue aux Brestois, c’est le rêve qu’a fait en 1992 l’association Rue de Penfeld. À la fin de l’année dernière, le conseil de développement de la CUB a qualifié de « projet majeur » cet aménagement. Du coup, l’asso pense voir le bout du tunnel : « La chose est inscrite et votée par le conseil de développement. Une mission interministérielle doit désigner un chef de projet pour s’occuper du dossier. Cette personne aura le poids pour faire le lien entre l’arsenal, DCN, et DGA. Mais il y a toujours ambiguïté sur la position des syndicats. Il faut qu’ils réfléchissent sur cet enjeu économique. Ils doivent l’intégrer dans leur vision globale. »
Il y a un an, la CGT estimait notamment que le projet de cession de la Penfeld était responsable de la « politique de destruction » de l’outil industriel. « Cette partie du port est de moins en moins utilisée, selon Jean-François Samain, président de Rue de Penfeld, et devient peu à peu une friche industrielle. » L’association aimerait se voir y développer des activités tertiaires, « qui ont créé 75 % des emplois du bassin brestois l’an dernier. Il faut miser sur ce secteur. »

« Dans les trois mois à venir, les schémas de pays seront définis dans le contrat de plan état-région. Il faut que le projet de Penfeld y soit. » Que Penfeld y soit, pour avoir sa part de l’enveloppe prévue de 12 millions d’euros. « Brest ne financera pas seule ce projet. Il faut désormais un chiffrage qui permette d’avoir un calendrier. »

Pas un simple lac

Rue de Penfeld souhaite surtout voir les Brestois associés au projet : « On a lancé un site internet (1) pour générer ce débat d’idée, explique Barbara Multner, chacun peut y écrire des articles, ou participer à un forum. » Les « acteurs officiels » sont aussi invités à contribuer au débat. Les enfants peuvent participer au concours de dessin, « en créant une promenade autour de la rivière ».

La cession du plateau des Capucins pourrait être, estime Jean-François Samin, une première étape. « Mais il est insupportable de penser qu’on hériterait d’un lac sans accès à la mer, » dans l’hypothèse où la Marine conserve l’embouchure sous sa coupe. « On souhaiterait rendre mixte le port du château, utilisé pour le moment par le club nautique de la Marine. En faire une escale pour les plaisanciers. Derrière, cela permettrait le développement de toute l’activité nautique dans les petits ports de la rade. »

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?