Brest // Rue de Penfeld \\

Accueil > Accueil > Elections : commentaires sans rire

Elections : commentaires sans rire

lundi 20 mai 2002

Beaucoup de citoyens à Brest espèrent qu’un jour peut être, pas si lointain, en unissant ce qui nous rassemble et en mettant notre mouchoir sur ce qui nous divise, on verra enfin une unité dans l’action pour le développement économique de Brest.

Les élections présidentielles ont montré que les électeurs donnaient un signal fort aux partis au pouvoir en votant de façon contestataire dans de nombreuses petites formations. Cette dispersion à gauche et à droite s’explique par l’absence d’une démocratie participative, qui se traduit par l’éloignement du politique pour les citoyens sur le terrain. Cette politique a conduit à l’élimination de la gauche et à transformer l’élection présidentielle en referendum républicain.

Localement, on pouvait espérer que cela serve de leçon, mais aujourd’hui, pour les législatives on compte au moins huit candidatures à gauche et de quatre à six à droite. Aucune démarche d’union ne semble avoir abouti.

C’est un vrai problème pour Brest qui pourrait se fédérer au travers de projets économiques ambitieux comme la revalorisation de l’espace Penfeld, mais aussi bien d’autres projets portés par la société civile.

Alors si vraiment l’intérêt général pouvait enfin dépasser les intérêts partisans, peut être un jour, les gens trouveront utile alors le politique ou le syndicaliste et revoteront ils pour la démocratie.

JF Samain

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?