Brest // Rue de Penfeld \\

Accueil > Avenir > Deux jours pour découvrir les Capucins

Deux jours pour découvrir les Capucins

Article paru dans Ouest-France le samedi 29 mai 2004

mardi 1er juin 2004

Le samedi 5 et le dimanche 6 juin, le plateau des Capucins, dernier vestige de l’arsenal du XIXe siècle, sera ouvert au public. Deux journées exceptionnelles qui permettront aux Brestois de découvrir de l’intérieur un des lieux les plus secrets de leur ville avant le retrait définitif de DCN. Ils pourront, ainsi, mieux imaginer ce que pourrait être, dans dix, quinze ou vingt ans, le nouveau quartier qu’envisage d’y construire la Communauté urbaine.

DCN, la Marine nationale et la Communauté urbaine de Brest s’étaient engagées, il y a quelques mois, à ouvrir le plateau des Capucins au public avant le transfert des derniers ateliers qui l’occupent encore, la chaudronnerie et l’entretien des moteurs diesels, dans des locaux modernes et fonctionnels. Ce sera, finalement, le week-end des 5 et 6 juin.

Les nombreux visiteurs attendus pourront, ainsi, découvrir les douze hectares de bâtiments qui, dans les années qui viennent, passeront du giron de l’Etat à celui de la communauté urbaine de Brest qui projette d’y aménager un nouveau quartier de ville où se côtoieront de l’habitat, des commerces et des activités économiques.

On n’y est pas encore. Pour l’heure, trois équipes d’architectes réfléchissent à des propositions qu’elles soumettront dans quelques mois à la collectivité, et qui déboucheront, début 2005, sur un projet d’aménagement. Parallèlement, l’Etat, par la Marine interposée, procédera à une étude du site, une fois celui-ci libéré par DCN, pour en apprécier l’état. Degré et nature des pollutions, qualité des sols et des sous-sols devront être établis avant que débute la négociation avec la CUB pour l’évaluation de la transaction financière. Ce qui n’est jamais simple. Ensuite, seulement, on pourra passer aux travaux de dépollution, puis aux procédures administratives préalables à l’ouverture des premiers chantiers.

Nous avons géré un dossier comparable à Lorient, expliquait, hier soir à la mairie de Brest, l’amiral Pierre-François Forissier. Il nous a fallu plus de sept ans pour le mener à bien .

Accès par la porte du Carpon

C’est donc en prenant date qu’on pénètrera, samedi et dimanche, dans cet immense lieu de mémoire, cher à des générations d’ouvriers de l’arsenal. L’accès s’y fera par la porte du Carpon, à l’angle de la rue du même nom et de la rue de Pontaniou qui seront interdites à la circulation automobile.

Pas question, pour des raisons de sécurité, d’aller gambader aux quatre coins du plateau. D’abord parce que le risque de chute est réel, ensuite parce que les bâtiments abritent encore de nombreuses machines qui représentent un danger certain pour des néophytes. Le parcours sera donc étroitement matérialisé. Il permettra de mettre l’accent sur les éléments d’architecture les plus significatifs et, en même temps d’admirer la ville sous un angle inhabituel, avec des points de vue uniques sur le château et la vallée de la Penfeld. Profitez-en, la Marine et DCN vous autorisent à prendre des photographies.

Deux expositions, une première sur l’arsenal d’hier et d’aujourd’hui, et une seconde sur les projets d’aménagement de la Penfeld, port de plaisance du château, plateau des Capucins et fond de Penfeld, seront proposées au public au cours de la visite.

- Samedi 5 et dimanche 6 juin de 10 hà 19 h. Accès par la porte du Carpon, parkings réservés à Quiliverzan et ligne de bus (la 1) spécialement renforcée avec une fréquence toutes les 12 minutes.

- TéléBrest diffusera un film de 52 minutes, à Brest sur Penfeld à 13 h, 18 h et 22 h 30 du lundi 31 mai au vendredi 4 juin et à 14 h les samedi 5 et dimanche 6 juin.

- A voir également, sur le site Internet de la CUB (www.cub-brest.fr/penfeld), une visite virtuelle de la Penfeld.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?