Brest // Rue de Penfeld \\

Accueil > Mobilisation > Ouvir la Penfeld : Quels Enjeux ? > Etats des lieux : les activités en Penfeld.

Etats des lieux : les activités en Penfeld.

jeudi 2 mai 2002, par Rue de Penfeld

Depuis longtemps, en passant sur les ponts, et selon le témoignage de ceux qui fréquentent les lieux, cet espace est d’abord par endroits un immense parking, une grande partie des locaux industriels paraît désaffectée, mais peut-être une méconnaissance du dispositif cache-t-elle des outils stratégiques nécessitant une protection ?

Une enquête a été menée, plans à l’appui :

Sur les quais on découvre un garage d’entretien de véhicules, des pompiers, une corderie, des magasins de gréements, image 227 x 154des bureaux, des ateliers bois et matériaux plastiques, des ateliers chaloupes et canots, une centrale électrique, un atelier fer (dit le bâtiment fer ou BF voir ci-contre) et un hall de pré montage. 

Sur le plateau des capucins de nombreux ateliers,

image 227 x 101

Sur l’eau, de petites unités amarrées principalement en aval du pont de Recouvrance, la navette reliant Brest à Lanvéoc, en la presqu’île de Crozon.

image 227 x 134

Le château qui abrite la Préfecture maritime et dans ses sous sols, le PC de la force océanique stratégique.

image 227 x 186

Et dans le fond de la Penfeld, quelques rares unités dont plusieurs épaves. Dans les cales, quelques petites unités en carénage et une grande cale servant de moins en moins au carénage de la Jeanne d’Arc.

Ces installations sont très dispersées et servent principalement à la DCN (Direction des Constructions Navales) en amont et à la Marine, en aval. Deux événements sont intervenus récemment : la restructuration de l’armement et celui de la Marine Nationale.
La restructuration de l’armement résulte de la fin de la guerre froide et de la mise en place de l’Europe de l’armement. Cette restructuration replace la construction militaire en concurrence partielle avec les chantiers civils pour en dimininuer les coûts. La DCN de Brest était en ligne de mire car très étalée sur plusieurs kms en Penfeld et vers la Rade abri. Sa modernisation par concentration géographique du dispositif est donc vitale. Elle est prévue sur le secteur de "La pointe" en dehors de la Penfeld, en rade abri.
Le reformatage de La Marine vise à spécialiser Brest à l’entretien des sous marins, qui n’ont pas lieu d’aller en Penfeld, rivière peu profonde. De même, l’accueil temporaire de la flotte de l’OTAN se fait toujours hors Penfeld, dans la Rade abri militaire.

CONCLUSIONS : ces informations montrent qu’en dehors du château, aucune installation actuelle sur le site des quais de Penfeld n’est stratégique. Ces activités pourraient se poursuivre si le site était ouvert à la ville.

Par contre il n’est pas question que de telles propositions remettent en cause l’emploi actuel à la DCN ou servent à justifier les restructurations du Plan Millon.

Cependant, comme la modernisation de l’outil industriel militaire est obligatoire pour sa survie, des espaces vont être de toutes façons libérés en Penfeld et l’Association propose de les réutiliser de façon à créer de nouvelles activités économiques à Brest et dans son bassin d’emploi. En aucun cas elle ne vise à la désagrégation de son tissu économique actuel.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?